Accueil / Maitre Sidiki Kaba

Maitre Sidiki Kaba

Maitre Sidiki Kaba

 

Me Sidiki KABA, Ministre des Forces Armées, après avoir été Garde des Sceaux, Ministre de la Justice (2 septembre 2013 au 7 septembre 2017), ensuite, Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’extérieur (7 septembre 2017 au 7 avril 2019), pilote depuis le 7 avril 2019 cet important ministère de souveraineté où il prépare et applique la politique définie par le Chef de l’Etat en matière de défense du territoire national et de respect des engagements internationaux signés par le Sénégal. C’est toute une consécration que de se voir confier successivement et sans discontinuer trois ministères de souveraineté : la Justice, la Diplomatie et la Défense. Tout repose, certes, sur la confiance placée en lui par le Président Macky SALL mais, Me Sidiki KABA n’en porte pas moins le profil de l’emploi, dans cette période traversée par d’intenses remises en cause des certitudes diplomatiques et sécuritaires. Ainsi, à l’occasion du 5ème Forum de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique, Son Excellence, Monsieur le Président de la République s’exprimait en ces termes : «Face aux défis sécuritaires, notre premier devoir est de faire en sorte que nos Etats restent forts et résilients, à la fois dans leurs capacités de dissuasion, de prévention et de réaction».

La sécurité est en effet devenue la raison d’être de la diplomatie pour la plupart des Etats du Monde. Peut-être, est-ce pour cela, que le Président Macky SALL a décidé de confier à Me Sidiki KABA nos Forces armées dans un contexte d’insécurité au Sahel où le Sénégal reste, à la fois, le foyer de stabilité et le modèle de démocratie. Cette trajectoire exprime à elle seule le mérite et la compétence, qui lui valent la confiance du Chef de l’Etat et, place la stabilité et la défense du Sénégal entre de bonnes mains.

Dirigeant africain internationalement connu pour son engagement dans la lutte pour la promotion des droits de l’homme et son militantisme pour une justice universelle, il a, dans un contexte mondial marqué par le terrorisme et dans un contexte régional dominé par l’insécurité, l’expérience et la sagesse pour assumer, aux meilleurs intérêts du Sénégal, noyau de stabilité de la zone Afrique de l’Ouest, la fonction de Ministre des Forces Armées.

Son cursus professionnel, intimement lié à son engagement militant, est couronné par deux grandes reconnaissances mondiales. Il est, en effet, le premier africain élu en 2001 comme Président de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), la doyenne des organisations de défense des droits de l’homme, qui regroupe quelques 165 ONG dans 120 pays. Il est, aussi, le premier africain, élu le 08 décembre 2014, Président de l’Assemblée des Etats Parties au Statut de Rome de la Cour Pénale Internationale (CPI). Justice et Universalité sont les deux mamelons qui ont nourri sa prestigieuse carrière internationale.

Sa compétence, son humanisme et sa passion pour la justice en ont fait tantôt le défenseur de nombreux opposants et prisonniers d’opinion en Afrique, tantôt le défenseur des défenseurs des droits de l’homme, tantôt le défenseur des victimes des graves violations des droits de l’Homme. L’homme est un croisé de la justice universelle qui a su développer un réseau mondial et reconnu de défenseurs des droits de l’Homme. Cette vision avant-gardiste combinée à son expertise globale lui ont permis de développer le mécanisme d’alerte précoce pour prévenir les crises et les conflits qui engendrent les violations massives des droits de l’Homme dans le Monde. Il a bien été à sa place au Ministère des Affaires Etrangères où il a continué d’asseoir le leadership international du Sénégal sur ces questions.

Diplômé des universités d’Abidjan et de Dakar où il a obtenu trois licences en Droit, Philosophie, et Lettres modernes et une maîtrise en Droit des affaires, Me SIDIKI KABA est admis en 1980 au barreau de Dakar, après une expérience d’enseignant menée de pair avec des études supérieures comme professeur de français au collège Aké Loba d’Abidjan. Elu membre du conseil de l’ordre (1985-2000), il va allier ses activités professionnelles et son combat pour les droits de l’Homme au Sénégal, en Afrique et dans le Monde.

Jugez-en par vous-même : Membre –Fondateur de l’Union interafricaine des Avocats (1982), Fondateur du bureau de l’Union interafricaine des droits de l’Homme (1992), Représentant de la FIDH auprès de la Commission africaine des droits de l’Homme et des Peuples (1990-1997), Vice-président (1987-1995) puis Président (1995-2001) de l’Organisation nationale de défense des droits de l’Homme (ONDH),

Fondateur et Président du Centre africain pour la prévention des conflits (depuis 1995), Enseignant-associé auprès de l’université d’Evry Val d’Essonne en « Géopolitique des droits de l’Homme », Vice-président du Centre africain pour les études des droits de l’Homme et de la démocratie (2001-2007), Vice-président (1998-2001) puis Président (2001-2007) de la fédération internationale des ligues des droits de l’Homme.