Accueil / Discours / Discours d’adieu aux armes du Général de corps d’ armée Cheikh Sène

Discours d’adieu aux armes du Général de corps d’ armée Cheikh Sène

DISCOURS D’ADIEU AUX ARMES  DU GÉNÉRAL DE CORPS D’ ARMEE  CHEIKH SENE

Monsieur le Ministre de l’intérieur,

Monsieur le Garde des sceaux, Ministre de la Justice, 

Monsieur le Général d’armée, Chef d’Etat-major général des Armées,

Monsieur le Général de division, Inspecteur général des Forces Armées,

Messieurs les officiers généraux,

Mesdames et Messieurs les officiers,

Mesdames, Messieurs les gradés, gendarmes et gendarmes auxiliaires,

Mesdames, Messieurs,

Honorables invités,

Aujourd’hui, 15 novembre 2019, le général de corps d’armée Cheikh SENE, nous fait ses adieux après avoir conduit, depuis le 1er Aout 2018, la Gendarmerie nationale, un corps d’élite incontestable et une des institutions les plus prestigieuses de la République.

La grande communauté militaire, les forces paramilitaires, les autorités administratives, judiciaires, locales se retrouvent dans cette prestigieuse enceinte de la caserne Samba Diéry DIALLO, témoin de tant d’événements importants de la construction de l’Etat de droit dans notre pays, dont la tenue du premier Conseil des Ministres du Gouvernement,  le 20 Août 1960, afin d’exprimer au général SENE, leur affection et leur respect, au moment de son admission au sein des cadres de la deuxième section de l’état-major général des armées.

Ce moment hautement solennel, je voudrais le saisir, pour rendre un vibrant hommage aux anciens, j’allais dire, à cette génération d’officiers des Forces armées qui ont forgé au sein de nos institutions militaires, cet esprit républicain qui a germé ce respect et cette considération légendaires, auprès de nos concitoyens et au-delà, à travers le monde.

Le général de corps d’armée Cheikh SENE, qui dans quelques heures passera le gouvernail du commandement de la gendarmerie, fait désormais partie de cette génération. Je tiens à saluer, au nom de Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République, Chef Suprême des Armées, ce chef militaire qui aura marqué son temps de commandement, et comme du reste toute sa carrière, par une immense loyauté nourrie d’une grande compétence professionnelle.

Monsieur le Ministre de l’intérieur,

Monsieur le Ministre de la Justice, Garde des sceaux,

Monsieur le Général d’armée, Chef d’État-major général des Armées,

Monsieur le général de division, Inspecteur général des Forces Armées,

Messieurs les officiers généraux,

Mesdames et messieurs les officiers,

Mesdames, messieurs les sous-officiers et militaires du rang,

Mesdames, Messieurs,

Honorables invités,

Cet événement singulier m’offre l’heureuse opportunité d’adresser au nom de Son Excellent Monsieur Macky SALL, Président de la République, Chef Suprême des armées et en mon nom propre, toutes mes vives félicitations au général Cheikh SENE. 

Il a été un collaborateur précieux dont l’engagement, l’exemplarité et le courage jamais démentis ont permis à la gendarmerie d’apporter une réponse de qualité et à temps aux attentes de nos concitoyens en matière de sécurité.

Je célèbre un grand Haut commandant de la Gendarmerie nationale qui a fait ses preuves au cours d’une brillante carrière à différents postes dans les fonctions les plus exigeantes où il a montré ses aptitudes à mener des hommes et à conduire la réflexion sur l’avenir de nos instruments de sécurité.

Mon général,

C’est avec une grande émotion que je m’adresse à vous pour votre adieu aux armes. Émotion pour vous avoir eu à mes côtes depuis mon arrivée au Ministère des Forces Armées, émotion surtout, parce que je connais depuis très longtemps vos immenses qualités humaines, intellectuelles et professionnelles. 

Lors de la cérémonie d’installation dans vos fonctions de Haut commandant de la Gendarmerie nationale et Directeur de la justice militaire, vous vous étiez engagés à produire une sécurité qui ne compromet pas la liberté en imposant, plus que par le passé, la non létalité dans vos missions de police administrative. 

Depuis cette date, toute votre action a été guidée par la volonté de renforcer l’efficacité opérationnelle de la Gendarmerie nationale, composante essentielle dans la structuration de notre pays et qui participe à la consolidation de l’Etat de droit par son action constante pour la sécurité de nos concitoyens et les réponses qu’elle apporte aux nouveaux enjeux sécuritaires.  

La mise en œuvre du programme prioritaire d’amélioration des performances, qui matérialise votre vision stratégique, a permis de renforcer la posture de la gendarmerie comme force d’anticipation et de prévention. L’engagement de ressources humaines et matérielles

Conséquentes, la densification du maillage territorial et l’érection d’unités spécialisées ont très vite favorisé une meilleure prise en compte des menaces de l’heure notamment la persistance du grand banditisme, de la criminalité transnationale organisée, du terrorisme et de la cybercriminalité.

Sous l’autorité du Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées et avec l’appui de l’ensemble des membres du Gouvernement, vous avez pu relever le niveau de cette force militaire compétente en matière de défense civile et de police judiciaire et militaire. 

En effet, la Gendarmerie nationale, véritable force du continuum, est plus qu’outillée aujourd’hui pour recueillir des informations, conduire des actes de police judiciaire et militaire, monter avec efficacité des opérations de maintien d’ordre et demeurer aux côtés de l’Armée dans toutes les actions visant au renforcement de l’Etat de Droit. 

L’opérationnalisation progressive des communautés de brigades, la participation du Groupe d'action rapide de surveillance et d'intervention (GARSI) à la posture de veille frontalière, combinées à la rationalisation du maillage territorial, produisent déjà des résultats encourageants qui confirment la pertinence de votre analyse de l’environnement sécuritaire national et sous régional en pleine mutation.

Sur le front de l’insécurité routière, le plan « REAGIR » (Réduire les Accidents Graves et Intervenir sur nos Routes », que vous avez proposé, et qui a été validé par le Chef de l’État est un motif d’espoir de voir la tendance haussière des accidents sur nos routes inversée.

Fidèle à vos engagements, pour le réarmement moral de vos personnels par l’amélioration de leurs conditions, vous vous êtes pleinement investis pour la rénovation et la construction de nouvelles casernes que j’ai eues le plaisir d’inaugurer à vos côtés notamment à Saraya, Saint-Louis, Podor, Kidira et hier Thiadiaye. D’autres infrastructures seront réceptionnées d’ici la fin de l’année.

Par ailleurs, malgré votre engagement opérationnel, les questions sociales de vos personnels vous ont toujours préoccupées afin d’optimiser leur efficacité opérationnelle. Ainsi, la mise en place de canaux de communication formels et transparents par l’institutionnalisation des présidents de catégories contribuera au renforcement du dialogue interne. 

Enfin, le développement de la coopération internationale constitue également une évolution remarquable de la Gendarmerie nationale avec le renforcement du partenariat avec les gendarmeries sœurs des pays amis ainsi que l’adhésion à la FIEP dont le sigle vient des quatre pays membres fondateurs : France, Italie, Espagne, Portugal qui est une Association Internationale des forces de gendarmerie et de police à statut militaire regroupant 19 pays. Cette orientation contribue au rayonnement international de la Gendarmerie nationale, et mieux encore, constitue un atout pour une gestion collective et globale des menaces transnationales et transfrontalières.

A cet égard, permettez-moi de rendre un hommage appuyé à l’Union européenne pour son appui constant apporté à la montée en puissance du Groupe d'action rapide de surveillance et d'intervention (GARSI), et pour tous les autres Programmes de coopération dédiés à la sécurité intérieure financés par l'Union européenne au Sénégal, regroupés sous le vocable SEN-SEC UE. 

Mon général,

Vous pouvez ressentir une fierté légitime d'avoir consolidé le niveau d’excellence de la Gendarmerie nationale, cette belle institution que les grands anciens, dont je salue la présence de certains à cette belle fête, ont bâtie et qui fait la fierté de la République aussi bien au

Sénégal qu’à l’Etranger.

Officiers, Sous-officiers, Gradés,  Gendarmes, Gendarmes auxiliaires,

Je magnifie le travail remarquable que vous effectuez quotidiennement au service de la sécurité de nos concitoyens. Je sais que je peux compter sur vous pour renforcer les acquis afin d’accomplir vos missions avec toute l’efficacité requise.

Il est vrai que la gendarmerie est une arme de tradition mais gardez en mémoire cette pensée de Paul Valéry, je le cite : « La véritable tradition n’est pas de refaire ce que les autres ont déjà fait, mais de trouver l’esprit qui a fait ces grandes choses et qui en ferait de toutes autres en d’autres temps ».

Dans cet esprit, je vous engage à faire bloc derrière le général de division Jean Baptiste TINE qui a déjà une parfaite connaissance des dossiers. Je lui souhaite une pleine réussite pour relever les nouveaux défis et pour maintenir haut le flambeau légué par les grands anciens.

Mon général, 

Pour conclure, je voudrais, en ces derniers moments de votre carrière active, inviter le Général De Gaulle qui disait je le cite « je ne vous plains pas par ce que vous avez choisi le métier militaire. Il demande que vous renonciez à la liberté, à l’argent, peut-être un jour à la vie ; il comporte de mauvais jours, des heures amères, parfois des années de chagrin, mais en échange il vous donnera cette constante et émouvante aventure où sont mêlés le commandement, la responsabilité, l’action, le risque : il vous donnera l’honneur de la maturité, les larmes du dernier jour de la carrière, la joie de servir, l’orgueil des armes, l’espoir des grandes actions, et le rêve le plus beau, le rêve de gloire auprès d’un drapeau ou d’un étendard. Non, je ne vous plains pas » fin de citation.

Vous avez apporté votre pierre à l’édification de notre pays de façon remarquable et vous avez fait honneur aux Forces Armées. La République vous remercie et vous offre en exemple aux plus jeunes.

 

« HONNEUR ET PATRIE »