Accueil / Discours / Discours: Cérémonie de clôture de la session 2019 du programme de formation en Sécurité nationale

Discours: Cérémonie de clôture de la session 2019 du programme de formation en Sécurité nationale

Cérémonie de clôture de la session 2019 du programme de formation en Sécurité nationale

Monsieur le Général de corps d’armée, Chef d’Etat-major général des Armées ;

Monsieur le Général de Division, Haut-Commandant de la Gendarmerie nationale et Directeur de la Justice militaire ;

Monsieur l’Inspecteur général de Police, Directeur général de la Police nationale ;

Monsieur l’Inspecteur général d’Etat, Directeur général de la Douane ;

Monsieur le Général de Corps aérien, Président du Conseil d’Administration du CHEDS ;

Monsieur le Général de brigade, Directeur général du Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité ;

Messieurs les Officiers généraux ;

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs;

Chers auditeurs,

C’est avec un grand plaisir que je préside, ce matin, la cérémonie marquant la clôture officielle de la session 2019 du Programme de formation en Sécurité nationale du Centre des Hautes Etudes de Défense et Sécurité (CHEDS). 

En raison de la complexité de la situation sécuritaire actuelle sur une grande partie du continent, l’anticipation et la prévention des crises ont pris une dimension nouvelle aussi bien pour les Etats que pour les communautés.

En effet, le contexte sécuritaire a connu une importante évolution en Afrique ces dernières années. 

Les guerres interétatiques ont laissé la place à de nouvelles formes de violences complexes pouvant affecter, par endroits, la cohésion entre les communautés voire le « commun vouloir de vivre ensemble ». 

La persistance de ces nouvelles formes de violence place la sécurité, qui est indissociable du développement, au cœur des préoccupations des politiques publiques sur le continent. 

En effet, les réponses intégrées à apporter aux questions actuelles de sécurité vont au-delà des seules actions militaires et requièrent la synergie de plusieurs acteurs devant être bien formés et suffisamment préparés aux nouveaux défis.

A l’occasion du 5ème Forum de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique Son Excellence, Monsieur le Président de la République disait, je cite « Face aux défis sécuritaires, notre premier devoir est de faire en sorte que nos Etats restent forts et résilients, à la fois dans leurs capacités de dissuasion, de prévention et de réaction », fin de citation. 

C’est ainsi que pour prévenir et anticiper la montée du risque terroriste, l’Etat du Sénégal a choisi une approche multidimensionnelle et multi acteurs, notamment dans les domaines socioéconomique, religieux et sécuritaire.

Dans ce cadre, il a mis en place un dispositif institutionnel et une stratégie de riposte appropriés pour répondre aux défis sécuritaires.

Le Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité (CHEDS) fait partie intégrante de ce dispositif, à côté d’autres structures publiques spécialisées notamment dans les domaines du renseignement et de la lutte antiterroriste.

Il assure la formation des cadres civils et militaires, par le renforcement des connaissances fondamentales en stratégie et l’appropriation des clés de compréhension de l’environnement géostratégique ainsi que des enjeux liés à la défense et à la sécurité.

C’est donc un creuset important pour des cadres issus de milieux professionnels divers et devant croiser leurs expériences, confronter leurs analyses, questionner leurs propres certitudes et apprendre à travailler ensemble sur des questions majeures de défense et de sécurité. 

Aujourd’hui, la clôture de la deuxième session de cet important programme montre tout l’engagement du CHEDS de continuer à œuvrer pour une formation riche et de qualité. 

J’adresse mes vives félicitations au Directeur général ainsi qu’à l’ensemble de ses collaborateurs pour avoir mis en œuvre le projet et également aux auditeurs qui viennent de recevoir leur diplôme de fin de formation. 

Le Programme de formation en Sécurité nationale devrait contribuer, de façon significative, à mettre progressivement à la disposition de l’Etat et du secteur  privé des ressources humaines de qualité  disposant de l’expertise nécessaire pour appréhender les phénomènes sociaux et politiques afin de favoriser la prise de décisions efficaces dans les domaines de la sécurité.

Il s’agit en effet, de former suffisamment de cadres civils et des forces de défense et de sécurité, disposant des compétences nécessaires pour la conception et la construction toujours plus achevées d’une vision intégrée de la sécurité, au service de l’Etat et des citoyens.

Je voudrais magnifier cette initiative qui, j’en suis persuadé, contribuera fortement au renforcement de notre potentiel humain dans les domaines de la défense et de la sécurité.

Chers auditeurs,

Le parchemin qui vient de vous être remis est le couronnement de cinq (05) mois d’efforts d’organisation et d’assiduité aux différentes activités de formation, dans un environnement professionnel souvent contraignant. 

En plus de vous permettre de relever vos défis personnels, il vous ouvre des perspectives dans les études et la recherche en matière de défense et de sécurité, à l’échelle nationale, sous régionale et continentale. 

La formation que vous avez reçue, revêt une grande importance pour l’Etat du fait qu’elle constitue une étape essentielle dans la création progressive d’un vivier d’experts civils de haut niveau dans les domaines de la défense et de la sécurité. 

En effet, l’efficacité de tout système de sécurité est tributaire de la disponibilité de ressources humaines bien formées, agissant dans le cadre d’un Etat de droit, au service des intérêts des citoyens et de la Nation.

J’engage le CHEDS à poursuivre ses efforts pour que cette formation soit hissée, chaque jour davantage, au rang d’excellence et de référence sur le continent.

En vous adressant, à tous, mes chaleureuses Félicitations ainsi que mes meilleurs vœux de succès dans votre vie professionnelle, je déclare close la session 2019 du programme de formation en Sécurité nationale du Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité. 

 

Je vous remercie de votre aimable attention.