Accueil / Discours / Allocution du Ministre lors de la Cérémonie de remise d’épaulettes à la 11° promotion du Cours de formation des officiers de gendarmerie (cfog)

Allocution du Ministre lors de la Cérémonie de remise d’épaulettes à la 11° promotion du Cours de formation des officiers de gendarmerie (cfog)

Ceremonie de remise d’epaulettes a la 11° promotion du  Cours de formation des officiers de gendarme

Monsieur le Général de corps d’armée, Chef d’état-major général des armées,

Monsieur le Général de division, Haut commandant de la gendarmerie nationale et Directeur de la justice militaire,

Excellence mesdames, messieurs les ambassadeurs,

Messieurs les officiers généraux,

Messieurs les attachés militaires,

Monsieur le maire de la commune de Ouakam,

Mesdames, Messieurs les officiers, sous-officiers et militaires du rang

Mesdames, Messieurs les chefs de service, notabilités religieuses et coutumières,

Mesdames, Messieurs les partenaires traditionnels de la gendarmerie,

Chers parents, 

Honorables invités, 

Mesdames et Messieurs

C’est avec un immense plaisir et beaucoup de fierté que je me retrouve au sein de la caserne Général Mame Bounama FALL pour présider la cérémonie de remise d’épaulettes de sous-lieutenant aux aspirants du cours de formation de l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale. 

Je mesure l’honneur de présider, pour la première fois en tant que Ministre des Forces Armées, la remise d’attributs d’officier à la promotion « Colonel Foulah Baldé », la 11° depuis la création de cette prestigieuse école en 2007.

Il y’a quelques jours je sacrifiais à la même tradition à l’Ecole Nationale des Officiers d’Active de Thiès. 

La célébration de ces deux événements majeurs traduit l’importance et la place de choix qu’occupe la formation des cadres dans les Forces armées. Elle met en exergue la vision politique de Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République qui élève au rang de priorité la formation des futurs cadres et le culte de l’excellence dans nos centres de formation. Centres qui, chaque année, permettent à de jeunes sénégalais d’intégrer le corps des officiers et de faire partie des cadres destinés à la défense de notre cher pays.

            Je voudrais d’abord remercier toutes les autorités et l’ensemble des invités qui ont bien voulu rehausser de leur présence cette cérémonie qui marque un temps fort dans la vie de l’EOGN et un rendez-vous phare dans l’agenda annuel de la gendarmerie nationale.

 

Mesdames, Messieurs, 

En dépit d’une embellie économique rassurante et des efforts d’intégration louables, les pays de la sous-région Ouest Africaine font face à des défis sécuritaires complexes et multiformes, nationaux et transnationaux.

Prenant la pleine mesure de ces menaces dont les plus saillantes demeurent le terrorisme, la criminalité transfrontalière organisée, la délinquance urbaine, l’insécurité routière et la cybercriminalité, le Sénégal a adopté une stratégie globale pour améliorer la réponse sécuritaire. Tout en développant une coopération avec les pays de la sous-région pour éradiquer le péril terroriste, il a favorisé la mise en place au niveau national de structures interministérielles pour, d’une part, accroitre la coordination entre ses différentes forces de défense et de sécurité et d’autre part, disposer d’un outil de formation stratégique adapté.

La création du Cadre d’intervention et de Coordination interministériel des opérations de lutte anti-terroriste (CICO) et de l’école nationale de cybersécurité à vocation régionale (ENCVR) entrent dans ce registre.

S’agissant de la problématique de l’insécurité routière, la Police et la gendarmerie ont un double rôle à jouer : la prévention des accidents et la répression des infractions.

Déjà, la volonté du Haut Commandement de la gendarmerie de réduire les accidents graves à travers une amélioration des capacités d’intervention de la gendarmerie nationale sur les routes a été clairement exprimée dans l’ordre du jour n°1 du Général de division Cheikh SENE. 

Ce qui s’est traduit par l’élaboration du plan « REAGIR », (Réduire les Accidents Graves et Intervenir sur les Routes) qui comporte des mesures d’anticipation, de prévention et de réaction pour une grande sécurité sur les axes routiers. 

Au plan organisationnel, la prochaine mise en place d’une légion des Mobilités qui comprendra un groupement de surveillance des autoroutes, un groupement de surveillance des routes nationales ainsi que le groupement de sécurité du Train Express Régional (GTER), contribuera à faire reculer le sentiment d’insécurité.

Mon général

Depuis votre prise de commandement, vous avez posé d’importants jalons qui ne cessent d’accroître l’estime et la confiance de la population envers votre merveilleuse institution : la gendarmerie nationale, Véritable Force du continuum.

Sous-lieutenants de la promotion « Colonel Foulah BALDE »,

Je suis sûr que vous mesurez pleinement la gravité du moment.  Votre choix de faire partie demain des décideurs de votre Institution vous exigera de vous adapter en permanence à l’évolution de votre environnement socio-professionnel, aux ambitions de la Nation et aux exigences légitimes de sécurité des Sénégalais.

Cette cérémonie est aussi le couronnement de deux années d'intenses efforts et d'inlassables sacrifices qui vous admet aujourd’hui dans une nouvelle vie nourrie de valeurs qui nous sont chères, des valeurs qui nous unissent ; je pense à ce souci permanent de la justice, à la loyauté envers le chef, au respect de la dignité humaine et à la discipline. 

Officiers de la 11ème promotion du cours de formation,

Dans quelques jours lorsque vous recevrez vos affectations, gardez en mémoire, ces années passées à l’EOGN avec vos formateurs, souvenez-vous des enseignements que vous avez reçus, des conseils qui vous ont été prodigués. 

Ici, vous avez connu l’Excellence et l’Effort ; ils doivent rester vos viatiques. Vous serez déployés dans des contrées reculées dans lesquelles se trouvent vos concitoyens. Vous devez alors vivre à leur rythme, les écouter, les comprendre. 

Vous devez incarner le visage de l’Etat, le visage rassurant de la sécurité partout et surtout dans les endroits où l’autorité semble méconnue ou contestée.

Il vous faudra pour cela développer le partenariat de sécurité en travaillant avec les élus et les autres forces de défense et de sécurité. 

Il vous faudra aussi, et la gendarmerie nationale possède tous les atouts pour le faire, tisser un lien étroit avec les populations, parce qu’il n’y a pas de bonnes politiques de sécurité qui ne s’appuient sur les besoins exprimés par nos concitoyens, principaux bénéficiaires de notre offre de sécurité.

Le choix judicieux de votre parrain « feu le Colonel Foulah BALDE », dont la vie et le parcours professionnel exceptionnels, ponctués par l’exercice de très hautes fonctions dans la hiérarchie militaire, est un honneur. 

Ce choix devient une promesse vis-à-vis de nos concitoyens, vis-à-vis de ses camarades, une promesse vis-à-vis de sa famille, de tous ceux que son exemple inspire. 

Enfin, ce choix vous obligera à porter haut tout au long de votre carrière, les valeurs de générosité, de désintéressement, de loyauté et d’abnégation.

Faites montre de toutes les qualités que l’on attend d’un chef, d’un officier de gendarmerie. Vous connaitrez vite l’épreuve et l’adversité. Les réflexes que vous avez acquis et développés dans cette école seront vos armes. 

Sous-lieutenants de la promotion « Colonel Foulah BALDE »,

Engagez-vous sans compter dans vos missions au service de la République, montrez-vous dignes de l’histoire de la gendarmerie nationale et de vos ainés. A tous, je peux dire que vous pouvez être fiers d’appartenir à cette arme d’élite ; fiers d’avoir fait le choix de consacrer votre vie à la protection des sénégalais et de leurs biens. 

Aussi, les amitiés que vous avez nourries au sein de cet établissement devront constamment constituer le liant permanent qui facilitera toute action d’envergure à entreprendre à l’échelle africaine et ce au bonheur de vos différentes gendarmeries.

Mesdames, Messieurs, chers invités !

L’école des officiers de la gendarmerie nationale sénégalaise constitue un réel vecteur de coopération internationale. Malgré sa jeunesse, elle accueille en son sein plusieurs nationalités. 

Je remercie la brigade nationale des sapeurs-pompiers et les pays amis qui ont fait confiance au Sénégal pour la formation de leurs futurs cadres à travers l’EOGN.  

Je souhaite une très brillante carrière à tous nos jeunes   impétrants et un bon retour à ceux des pays amis. 

Je sais pouvoir compter sur eux « pour la Patrie, l’Honneur et la Loi ».

Je vous remercie de votre attention

 

« HONNEUR-PATRIE »